Le Médiateur de la Ville remet son rapport annuel à Anne Hidalgo

Un rapport annuel qui permet de renforcer l'efficacité de l'administration


Le rapport annuel du médiateur de Paris a également vocation à une diffusion élargie, notamment sous forme électronique, afin non seulement de rendre compte de l’activité du médiateur, mais aussi de mieux faire connaitre auprès des usagers des services publics parisiens une voie efficace de résolution amiable des difficultés qu’ils peuvent rencontrer avec l’administration.


Les propositions de réforme, de modifications réglementaires et autres suggestions que le médiateur peut être amené à formuler auprès de l’exécutif municipal résultent notamment des requêtes qui lui sont transmises. Si elles portent ainsi sur des sujets très variés, elles ont toujours un intérêt très concret pour les usagers et les services.


 Il n’y a de bonne administration qu’accueillante envers les usagers et tournée vers leurs besoins.
 Eric Ferrand,Médiateur de Paris


Quelques exemples suite aux recommandations antérieures du Médiateur:

  • le délai d’instruction des demandes d’allocation auprès de la MDPH (Maison des Personnes Handicapées) a été significativement amélioré, passant de 9 à 5 mois en moyenne mais des progrès paraissent encore possibles
  • l'ancienneté des demandes de logement à situation égale a été mieux prise en compte en attribuant un certain nombre de points de pondération dans le cadre du système de critères de la cotation
  • création de la carte Pro-mobile remplaçant la carte de stationnement SESAME.
  • Eetension du stationnement pour les médecins, mais aussi les infirmiers, sages-femmes, masseurs-kinésithérapeutes et orthophonistes


Désormais, le médiateur fait donc connaitre ses propositions en temps réel, notamment au travers du site internet médiation.paris.fr, afin qu’elles puissent, le cas échéant, être prises en compte plus rapidement.

 

Les propositions 2017- 2018 du Médiateur

  • égaliser et simplifier la facturation des services et activités proposés par la Ville de Paris
  • indiquer la possibilité de recours gratuit à la médiation sur tous les supports adressés aux usagers des services publics municipaux à caractère marchand
  • accélérer la délivrance des actes d’état civil en ligne
  • dématérialiser l’affichage obligatoire des demandes de permis de construire
  • rendre les services numériques pleinement accessibles
  • améliorer l’information des parisiens sur les travaux et décisions de l’exécutif
  • dynamiser le service Loc’annonces

Retrouvez toutes les propositions du médiateur en détail (lien)

 

Le Médiateur, à l'écoute des Parisiens


Nommé en juillet 2014, Eric Ferrand, Médiateur de Paris, a remis mardi 16 janvier son rapport annuel à Anne Hidalgo, Maire de Paris. Ce rapport constitue un guide exigeant pour favoriser une meilleure compréhension du service public parisien auprès des usagers et améliorer les dispositifs en faveur des Parisiens.


Plus de 2000 requêtes sont transmises au Médiateur


Trente-huit bénévoles se relaient dans les vingt arrondissements parisiens, soit l’équivalent de 140 demi-journées d’accueil par mois dans près de 35 lieux de permanences, afin d'aider les usagers à formuler leur requête auprès du Médiateur de Paris.


Dans les 2/3 des cas l’intervention du médiateur aboutit à une résolution du différend favorable au requérant. Et si dans 1/3 des cas la position de l’administration est maintenue, c’est après un examen attentif de chaque situation qui permet une meilleure compréhension des décisions par l’usager.


Le médiateur peut aussi, quelle que soit l’issue, être amené à préconiser la modification de la réglementation municipale ou suggérer des piste de réforme à l’exécutif.
Son domaine de compétence s’étend à tous les services de la Ville et de ceux des mairies d’arrondissements, y compris tous les services qui dépendent de la ville au titre d’une délégation de service public ou qu’elle subventionne (bailleurs sociaux, caisses des écoles, Maison départementale des personnes handicapées, etc.).


Aucune sollicitation n’est repoussée même si elle n’est pas de son ressort. Le requérant est alors conseillé et réorienté (40% des requêtes en 2014) tandis que le médiateur de la Ville de Paris peut être amené à transmettre lui-même une requête à son homologue d’un autre organisme (Caisse d’allocations familiales, de l’Education Nationale ou au Défenseur des droits, par exemple).

 

  • La médiation en chiffres
     140 demi- journées d'accueil par mois
     2040 requêtes instruites par le Médiateur en 2016
     35 lieux de permanence ouverts au public dans les mairies d'arrondissement et autres lieux
     38 bénévoles aident les requérants à formuler puis transmettre leur demande au Médiateur

 

Consultez le hors- série du magazine "A Paris" sur la médiation de la Ville en 2018  (PDF 881 Ko)



Crédit photo : Sophie Robichon - Henri Garat - Mairie de Paris